12 jan

Comment expliquer l’actualité à des enfants?

J’ai hésité… Longuement… Mais il me paraît indispensable d’évoquer l’actualité de ces derniers jours.

En aucun cas, il ne s’agit de décrire ce qui s’est passé. Je n’écris pas pour ça… Non… Et ce n’est en aucun cas mon rôle.

En revanche, je souhaite partager avec vous quelques impressions. Je dois avouer que je suis marquée, que je m’interroge… Sur les grandes valeurs qui ont été bafouées. Citoyens, artistes ou non, nous sommes touchés par ces événements tragiques.

Et les enfants dans tout ça ? Quel est leur ressenti ? Comment leur expliquer ce qui c’est passé ?

Lucille Clerc

Dessin de Lucille Clerc

Quelques pistes pour être à l’écoute de votre enfant mais aussi pour lui permettre de s’exprimer. On le sait les enfants sont sensibles et très réceptifs. Encourageons-les à s’exprimer.

Aborder ces sujets sensibles en famille sont nécessaires.

Même si ce n’est pas toujours facile, il convient de répondre à toutes les questions.

Comme le dit la psychologue spécialiste en famille Anne Bacus « le dialogue est la clé ».

Sollicitez votre enfant en lui demandant ce qu’il ressent. Engagez la discussion en adaptant votre discours. Eviter les détails sans pour autant prendre des raccourcis simplistes. Restez clair dans votre propos.

Il est également important de rester honnête par rapport au réel, n’essayer pas d’enjoliver les choses. Votre enfant risquerait de perdre votre confiance. Vouloir le protéger en lui dissimulant la vérité n’est pas une solution.

Comment aborder le sujet avec les plus petits?

Quoi de plus simple que d’évoquer simplement les faits : « Un journal, Charlie Hebdo, a été attaqué. C’est quelque chose de très grave en France. »

Il est pourtant difficile d’y échapper. Tout va si vite… Prenez un peu de distance par rapport aux médias…. Allumer BFM TV en compagnie de votre petit bout n’est peut-être pas la chose la plus délicate qui soit.

Quoi de plus violent qu’une image ?

N’oublions pas que les images ont un impact bien plus fort que les mots chez les enfants et ce jusqu’à environ dix ans. Les images pourraient être traumatisantes. Et si on pouvait par la même occasion éviter les cauchemars…

Pour les adolescents : discuter

Concernant les adolescents, on peut adopter une autre approche. Ils sont capable de prendre conscience de la différence entre le bien et le mal, de la vie et de a mort. Ne passons pas à côté, ils vont quoi qu’il en soit être exposés un moment ou un autre à ce qui c’est passé. Comment voulez-vous que des jeunes entre douze et dix-huit ans échappent aux images et/ou vidéos qui circulent à une vitesse incroyable sur les réseaux sociaux ? Il est important d’insister sur le fait que cette fois, ce n’est pas virtuel mais bien réel.

Il est donc important d’évoquer ce qui c’est passé pour pouvoir mettre un peu de distance avec la terreur, l’horreur. En fonction des questions de l’enfant, expliquez la situation plus en détail.

En effet, rien ne vous empêche d’évoquer un peu plus précisément les circonstances du drame.

Profitez-en pour enrichir un peu le vocabulaire de votre enfant en lui expliquant quelques termes tels que : hebdomadaire, satirique, caricature…

A quel type de presse appartient Charlie Hebdo ?

C’est un hebdomadaire satirique. Ouh la la la… ça veut dire quoi ?

Il s’agit d’un journal qui paraît toutes les semaines. Les dessinateurs, journalistes publient des caricatures.

Demandez votre enfant ce qu’est une caricature ?

Vous pouvez lui préciser qu’il s’agit d’une « représentation grotesque, en dessin, en peinture…obtenue par l’exagération et la déformation des traits caractéristiques du visage ou des proportions du corps, dans une intention satirique » (dixit le Petit Larousse)

Satirique ça veut dire quoi ?

On enchaîne.

Toujours d’après le Petit Larousse : « la satire est un écrit, propos ou œuvre par lesquels on raille ou on critique vivement quelqu’un ou quelque chose ».

Les journalistes ont donc été attaqués car ils se moquaient de toutes les questions de société. Qu’en penses-tu toi : peut-on se moquer de tout ?

Sollicitez votre enfant pour qu’il s’exprime.

Mais s’ils se moquaient de tout le monde, pourquoi eux ils l’ont mal pris ?

Le moment est venu d’évoquer le terme d’extrémiste et de parler un peu des religions.

Ces personnes ont utilisé le prétexte des religions pour commettre des actes irréparables, pour tuer. Ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord qu’on prend les armes.

A propos, comment les gens ont-il réagi ? Qu’a-t-on observé ? Oui, le peuple français est resté solidaire et s’est uni, rassemblé pour manifester son désaccord de manière très pacifique.

Le moment arrive où vous pourriez expliquer à quoi correspondent les mots : « Je suis Charlie ». Bien évidemment, il peut s’agir d’un hommage aux dessinateurs et autres personnes tuées. Mais pas que…. Ne reconnaît-on pas dans ces mots quelques grandes valeurs comme la liberté d’expression et la solidarité ?

Comme le dit si justement Jean-Pierre Denis :

« Au-dessus de tous nos désaccords, il y a notre bien commun : la liberté. »

 

Voici  également quelques mots que vous pouvez partager avec vos enfants :

« En la religion de l’Amour j’ai mis ma foi

Aujourd’hui que tu sois juif, chrétien, ou bien bouddhiste je t’aime

L’Amour est universel mais peu d’hommes saisissent le langage des oiseaux

Sinon la Paix illuminerait le monde comme un flambeau »

Laissez votre enfant s’exprimer sur ce passage du livre Qu’Allah bénisse la France écrit par Abd al Malik. Précisez peut-être que l’auteur parle en tant que musulman.

 

Je vous propose quelques dessins adaptés aux enfants qui vous permettront de réfléchir ensemble.

stepahnie blake

 

Dessin de Stéphanie Blakke répondant à l’interrogation : c’est qui Charlie ?

ZEP

ZEP rend hommage aux dessinateurs qui arrivent au paradis.

Underzo

Underzo rend hommage à Charlie Hebdo.

Rob Tornoe

Rob Tornoe, dessinateur de presse américain montre que les plumes sont plus fortes que les armes.

boz

Dessin de Boz. Le crayon triomphera de la violence.

Il y a tellement d’images à exploiter. Prenez donc la liberté d’en choisir une avec laquelle vous avez plus d’affinités.

Proposez à vos enfants de mettre par écrit ce qu’ils ressentent : par des mots, par des images… Ils sont libres de s’exprimer à leur manière. Pour info, la liberté d’expression est inscrite dans les droits de l’homme depuis 1948. Elle est caractéristique de notre pays qu’est la France, il faut la préserver. C’est le propre de notre démocratie.

Vous avez évoqué la situation avec votre enfant et il s’est exprimé.

Et si on accompagnait les enfants dans une éducation tournée vers la paix ?

Comme le dit justement Maria Montessori : « Aborder le sujet de l’éducation pour la paix à un moment aussi critique que celui-ci, où la société est sous une permanente menace de guerre, peut paraître témoigner de l’idéalisme le plus naïf. Je crois pourtant que poser les fondements de la paix pour l’éducation est la façon la plus efficace et la plus constructive de s’opposer à la guerre. »

Evidemment, ce n’est pas si simple… Il faut commencer par être à l’écoute de soi-même et de ses propres émotions comme la colère et la peur. Mais chacun a son rôle à jouer pour prévenir de la violence.

J’aimerais encore partager avec vous une dernière citation d’Etty Hillesum, jeune femme juive décédée à Auschwitz en 1943 : « Je ne vis pas d’autres issue : que chacun de nous fasse un retour sur lui-même et extirpe et anéantisse en lui tout ce qu’il croit anéantir chez les autres. Et soyons bien convaincus que le moindre atome de haine que nous ajoutons à ce monde nous le rend plus inhospitalier qu’il n’est déjà. »

Citations, dessins …

La presse spécialisée pour nos chers et tendres met à disposition quelques éditions spéciales vous permettant d’avoir un support à exploiter. N’hésitez donc pas à télécharger gratuitement les éditions spéciales. (www.playbacpresse.fr)

Petit tour d’horizon de la presse spécialisée (liste bien entendu non exhaustive) :

Petit Quotidien 9:01:14

Le Petit Quotidien est un journal imprimé chaque jour et adapté aux enfants de six à dix ans. Autant un entraînement à lecture qu’un outil permettant l’ouverture sur le monde. Vous les reconnaissez ? Il s’agit de Scoupe, Tourbillon, Coquillette et Tartiflette, tristes après l’attaque de mercredi.

astrapi

Astrapi est un magazine qui s’adresse aux enfants de sept à onze ans et leur permet autant d’apprendre en s’amusant et qu’en  développant sa créativité.

mon Quotidien 09:01:15

Mon Quotidien permet à un enfant de dix ans de prendre connaissance de nouvelles choses en rapport avec l’actualité en France et dans le monde.

actu

L’actu est un journal quotidien qui donne l’opportunité aux jeunes de treize à dix-sept ans de s’ouvrir sur le monde et ce chaque jour à travers des décryptages d’événements marquants, des interviews de personnalités…

L’éco paraît chaque vendredi : ce sont huit pages pour permettre aux jeunes à partir de quatorze ans de comprendre l’essentiel de l’actualité avec des exemples concrets en rapport avec l’actualité, des repères, des histoires relatant une réussite professionnelle et bien d ‘autres choses…

 

Voilà un rapide tour d’horizon…

Que ces quelques lignes puissent vous être utiles.

A très vite

Amicalement,

Nathalie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>